Il y a maintenant 5 siècles, la pizza a vu le jour à Naples. À l’époque, personne ne savait qu’elle allait figurer parmi les plats les plus commandés dans un restaurant Paris et dans presque toutes les villes du monde. Mais comment a-t-elle réussie sa conquête ?

Une des meilleures représentations d’une mondialisation réussie

La pauvreté qui régnait à la fin du XIXe Siècle sur la péninsule italienne avait poussé un grand nombre de locaux vers le reste de l’Europe et l’Amérique. Ceux-ci n’ont pas oublié d’emporter avec eux leurs recettes de pizza, qui ne tardera pas à devenir un plat mondial. Tout le monde, ou presque, peut ainsi répondre aisément à la question « qu’est-ce qu’une pizza ? » sans pouvoir donner des détails. La raison ? Il s’agit d’un plat pouvant être adapté au goût de chacun, et il fait partie des seuls membres de sa catégorie à faire l’unanimité auprès des plus gourmands, des plus insensibles, des plus religieux, des laïques les plus fervents… Un véritable symbole d'une mondialisation réussie

Les grandes lignes de la conquête 

Comme précité, Naples est la ville à qui on doit, au XVIe Siècle, la création de la pizza. À l’époque, cette dernière avait, comme principales garnitures, des tomates. Le tout était cuit au feu de bois. Dans le siècle qui suit commençait le déménagement des Italiens vers d’autres pays pour profiter d’une qualité de vie bien meilleure. Les Français du sud avaient donc pu goûter une pizza dès la seconde moitié des années 1700. Il en est de même pour les habitants de la péninsule ibérique se trouvant dans les zones frontalières avec l’Italie. Contrairement à ce que bon nombre de personnes soutiennent cependant, la pizza Margherita n’existait que depuis la fin du XIXe Siècle, à l’époque où ce plat traditionnel italien part à l’assaut des États-Unis avec l’arrivée des milliers d’immigrés dans ce pays. 

Malgré l’existence d’appareils pour cuisiner facilement la pizza et d’autres plats chez soi, le restaurant italien reste l’endroit le plus prisé pour en déguster du fait de sa capacité à respecter les traditions relatives à ce plat mondial.