Il y a un mois, j’avais 5 kilos à perdre. Mais impossible de suivre un régime. J’ai toujours eu bon appétit et je suis souvent prise d’envies de grignoter, auxquelles je résiste difficilement. C’est alors qu’une amie m’a parlé du konjac. J’ai donc voulu en savoir plus sur cette plante. Et après 30 jours de cure de konjac, je peux vous donner mon avis sur ce coupe-faim naturel.

Qu’est-ce-que le konjac ?

mincir du ventre grâce au konjac

Le konjac, également appelé « langue du diable » du fait de sa forme, est un légume en provenance d’Asie. Il s’agit d’une plante vivace poussant dans les zones humides. Le konjac est surtout consommé au Japon. Dans ce pays, il est utilisé par la médecine populaire pour lutter contre le diabète. Mais, en Europe, il est surtout connu pour son action minceur.

Comment le konjac peut-il avoir une action coupe-faim ?

le konjac peut-il avoir une action coupe-faim

Les racines du konjac contiennent du glucomannane à hauteur de 40%. Cette fibre alimentaire se comporte comme un gélifiant venant se poser sur le fond de l’estomac. Elle provoque ainsi un effet de satiété et limite l’absorption des graisses.

Cet effet explique la réputation de coupe-faim naturel de la plante de konjac. Et en plus, ce légume est très peu calorique : 3 calories pour 100 grammes. Son indice glycémique bas évitant les pics d’insuline renforcent son action anti-fringales.

Cette plante se consomme notamment sous forme de nouilles shirataki de konjac. Mais elle est également disponible sous forme de comprimés, pour une cure. C’est un complément naturel en vente libre ne créant aucune dépendance.

Il faut, cependant, respecter la dose recommandée. Les diabétiques et d’une manière générale, les personnes suivant un traitement médicamenteux doivent demander conseil à leur pharmacien. Ce complément alimentaire convient aux végétariens et aux végétaliens.

Mon avis sur le konjac

Mon avis sur le konjac

Après un mois de cure de konjac, mon objectif de perte de poids est quasiment atteint. J’ai pris deux comprimés par jours, une demi-heure avant le déjeuner et un autre une demi-heure avant le dîner. J’ai bu un grand verre d’eau, pour bien permettre au glucomannane de se diluer.

Cette plante n’est pas une solution miracle mais elle donne un vrai coup de pouce. En effet, j’ai moins faim et j’ai réussi (avec un peu de volonté) à ne plus grignoter entre les repas. Quand je passe à table, je ne me jette plus sur la nourriture et je mange moins qu’avant.

Je ne ressens pas les frustrations habituelles d’un régime amaigrissant. De plus, depuis que je consomme du konjac en gélule, mon transit intestinal s’est amélioré. Mon ventre est plus plat, alors que j’ai toujours eu tendance à avoir un petit bidon.

Le konjac avec son action coupe-faim permet d’adopter un régime alimentaire plus sain et donc de perdre du poids. C’est un véritable allié minceur. Il faut faire un effort pour ne pas céder à sa gourmandise trop souvent et enfiler de temps en temps ses baskets pour faire un peu de sport.